Personnes

Connectez vous pour rechercher des personnes

Livres

Aucun livre trouvé pour votre recherche.

Signaler ce commentaire

Partagez un lien vers votre étagère avec vos amis

Nous pouvons envoyer un email à vos amis avec un lien vers votre étagère partagée.   Il vous suffit de saisir l'email du destinataire et de cliquer sur Envoyer.

Suggérer ce livre à vos amis

Sélectionner à qui vous allez suggérer ce livre :

Aucun ami sélectionné

Sorcières

la puissance invaincue des femmes

  • Éditeur : Zones
  • Langue : Français
  • ISBN13 : 9782355221224
5  lecteurs lisent ce livre en ce moment
2195  vues

Réactions

C'était génial
5
C'était intrigant
2
C'était surprenant
1
C'était enrichissant, ce roman m'a instruit
1
C'était drôle
0
C'était triste
0
C'était ennuyeux
0
C'était décevant
0
C'était effrayant
0

Réactions

C'était génial

Génial

C'était génial
C'était intrigant

Intrigant

C'était intrigant
C'était surprenant

Surprenant

C'était surprenant
C'était enrichissant, ce roman m'a instruit

Enrichissant

C'était enrichissant, ce roman m'a instruit
C'était drôle

Drôle

C'était drôle
C'était triste

Triste

C'était triste
C'était ennuyeux

Ennuyeux

C'était ennuyeux
C'était décevant

Déçu

C'était décevant
C'était effrayant

Effrayant

C'était effrayant

Note

public4.3(135 notes)

Étagères

Emprunt/Prêt

Résumé

Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d'aujourd'hui de figure d'une puissance positive, affranchie de toutes les dominations. Qu'elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l'Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ? Ce livre en explore trois et examine ce qu'il en reste aujourd'hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante –; puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant –; puisque l'époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d'horreur. Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s'est développé alors tant à l'égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.

Autres informations

  • Éditeur : Zones
  • Langue : Français
  • ISBN13 : 9782355221224

Memo personnel

0 / 4000

Commentaires

Coralie Leugé24/08/2020
L’autrice introduit son sujet en mettant en évidence le rôle essentiel qu’ont joué les chasses aux sorcières des XVIème et XVIIème siècles sur les générations successives de femmes. Même si le thème des sorcières n’est véritablement traité qu’en introduction et ne fait que quelques apparitions par la suite, Mona Chollet illustre son idée selon laquelle les « sorcières » ne sont (et n’étaient) en réalité que des femmes tendant vers l’autonomie et la liberté. Elle repère alors trois catégories de femmes aujourd’hui encore dénigrées : « la femme indépendante – puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant – puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur ». Elle fait également un parallèle très intéressant entre la domination de l’homme sur la nature et celle sur les femmes. La libération de l’une ne peut se faire sans la libération de l’autre ; la femme a été réduite à son corps, et donc à la nature, tandis que les hommes se promeuvent depuis longtemps comme un esprit détaché de ce corps honni. Riche mine bibliographique dans un écrin de style et d’élégance, Sorcières apporte un éclairage historique sur l’actuelle condition féminine.
76e lecture de l’année 2019. Partant des chasses aux sorcières et des causes qui les ont déclenchées, Mona Chollet relève les séquelles toujours présentes dans nos sociétés vis à vis des femmes. Les plus convaincu.e.s trouveront de quoi alimenter leur réflexion, avec de nombreuses références de livres et films (ma liste de livres à lire a dangereusement augmenté ! 😂). J’encourage les personnes curieuses à se plonger dans cette lecture et à creuser par elles-mêmes les sujets. L’Autrice survole parfois certains sujets et il n’est pas question de la croire sur parole. Mais elle donne assez de références pour que chacun puisse se positionner de façon construite. Je ne partage pas toutes les positions de Mona Chollet, il manque certains sujets à mon goût (notamment un approfondissement autour de la contraception). Mais ce livre ne prétend à aucune exhaustivité, l’Autrice partage simplement sa réflexion, évoque parfois son expérience. En accès libre et gratuit sur le site internet de l’éditeur « zones ». L’introduction est passionnante en elle-même.
Début de lecture
Annuler
Fin de lecture
Annuler

Ce site web utilise des cookies

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic.

Certains d'entre eux sont nécessaires au bon fonctionnement du site, et d'autres nous servent à mieux comprendre, de manière anonymisée les usages de notre site.

Cela nous permet nottamment d'améliorer et corriger certains problèmes.